中文 英文 法文
登录
专题列表
当前位置: 首页 > 正文

党建活动

发布者:发布日期:2017-03-27

党建活动一

中法工程师学院党委召开“两学一做”学习教育工作部署会

为贯彻落实习近平总书记关于“两学一做”学习教育的重要指示和北航党委“两学一做”总体工作部署要求,5月20日下午,中法工程师学院党委在2号教学楼305召开“两学一做”学习教育工作部署会,全体教工和学生党员100余人参加会议。

中法工程师学院党委副书记田原首先传达了北航“两学一做”学习教育的工作精神,结合《关于在全体党员中开展“两学一做”学习教育的实施方案》通知要求,从总体部署、具体要求和主要措施三个方面对学院党委“两学一做”学习教育工作进行了部署和要求。副书记田原指出,开展“两学一做”学习教育意义重大,基础在学,关键在做,全体党员要认真学好共产党党章党规,学好习近平总书记系列重要讲话精神,争做合格党员,学要带着问题学,要学透,做要针对问题改,要做实。书记一再强调不能让“两学一做”学习活动成为走过场,不能搞形式主义,而是真真实实地按照党的要求并根据个人的实际情况去学去做。具体在开展活动当中,不仅要积极完成各项学习内容,在要在学生党员和教职工党员群体中以丰富多样的形式进行。为了全体党员能够践行“两学一做”,田原书记给各个支部分发了极具创新意识的任务,譬如以各支部党员为主体讲党课,就能够很好的激励党员同志们深入学习理论知识;结合中法学生和教工的特长和能力,在学习党章、党规和系列讲话的同时,将其翻译成法语版内容,这样在加深党员对党章理解的同时也能很好地锻炼法语水平。

在“两学一做”活动开展中,为了让党员更好地了解习近平同志为总书记的党中央治国理念和执政方略,丰富视野见闻,提高政治思想觉悟与担当情怀,学院党委为全院党支部购买习书记的几本重要著作,如《摆脱贫困》、《干在实处 走在前列——推进浙江新发展的思考与实践》、《之江新语》、《习近平谈治国理政》以及《知之深 爱之切》等书籍,并在部署会现场面向全体党员同志进行分发。党委要求教工党员认真研读这些著作,以读书笔记以及读书分享会的形式让各支部党员在阅读时更好地加深理论学习与思考。

通过本次中法工程师学院党委“两学一做”学习教育部署会的开展,要求党员群体针对“两学一做”活动的精神和内涵深入开展思想理论学习,要求广大党员干部敢于担当,勇于作为,善于反思,解决自己存在的突出问题,通过学习与行动提高党性意识、坚定理想信念,做一名真正的合格党员。

 

党建活动二

中法工程师学院“两学一做”系列活动党章翻译成果

LaConstitutiondu Parti communiste chinois

Principes généraux

Le Parti communiste chinois est le détachement d’avant-garde de la classe ouvrière chinoise, en même temps que celui du peuple et de la nation chinois, ainsi que le noyau dirigeant de la cause du socialisme à la chinoiseen tant que tel, il incarne les exigences du développement des forces productives avancées en Chine, l’orientation du progrès de la culture chinoise avancée et il incarne enfin les intérêts fondamentaux de l’immense majorité de la population de notre pays. L’idéal suprême et le but final du Parti résident dans l’accomplissement du communisme.

Le Parti communiste chinois fait du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping et de la pensée importante de Triple Représentativité le guide de son action.

Le marxisme-léninisme met en lumière les lois du mouvement de l’histoire de la société humaine, ses principes fondamentaux sont justes et doués d’un puissant dynamisme. Le communisme, en tant qu’idéal suprême souhaité par les communistes chinois, ne peut être réalisé que sur la base d’une société socialiste évoluée et hautement développée. Le développement et le perfectionnement du régime socialiste constituent un long processus historique. En persévérant dans l’application des principes fondamentaux du marxisme-léninisme, tout en suivant la voie que le peuple chinois a choisie de son plein gré et qui est parfaitement adaptée à la situation particulière de ce pays, la cause du socialisme chinois finira par triompher.

Les communistes chinois, avec le camarade Mao Zedong comme principal représentant, ont créé la pensée de Mao Zedong en combinant les principes fondamentaux du marxisme-léninisme avec les expériences concrètes de la révolution chinoise. La pensée de Mao Zedong, c’est le marxisme-léninisme appliqué et développé en Chine ; elle constitue un ensemble de principes théoriques et le bilan réalisé au cours de l’expérience que constituent la révolution et l’édification en Chine, dont l’application a prouvé la justesse. Elle est la quintessence de la sagesse collective du Parti communiste chinois. A la lumière de la pensée de Mao Zedong, notre Parti a dirigé le peuple multiethnique de la Chine dans sa longue lutte révolutionnaire contre l’impérialisme, le féodalisme et le capitalisme bureaucratique, et l’a conduit à la victoire d’une révolution de démocratie nouvelle et à la fondation de la République populaire de Chine, qui est un Etat de dictature démocratique populaire. Après la fondation de la République populaire, le Parti a conduit au succès la transformation socialiste le pays a pu alors réaliser le passage de la démocratie nouvelle au socialisme, il a institué son régime fondamental et il a développé son économie, sa politique et sa culture, tous basés sur le socialisme.

Après le troisième plenum du XIe Comité central du Parti, les communistes chinois avec le camarade Deng Xiaoping en qualité de représentant, ont fait un bilan de leur expérience, tant sous ses aspects positifs que sous ses c?tés négatifs, depuis la fondation de la République populaire et, en s’affranchissant des contraintes et en faisant preuve de réalisme, ils ont décidé que le Parti concentrerait désormais ses efforts sur le développement économique et s’engagerait dans la réforme et l’ouverture sur l’extérieur, inaugurant ainsi une ère nouvelle dans le développement de la cause socialiste. En élaborant graduellement la ligne, les principes et les mesures politiques pour la mise en place d’un socialisme à la chinoise, ils ont formulé la théorie de Deng Xiaoping, qui met en lumière les problèmes fondamentaux concernant la construction, la consolidation et le développement du socialisme en Chine. Le théorie de Deng Xiaoping, qui guide une avance continument de la modernisation socialiste de la Chine, est une combinaison du principe basal du marxisme-léninisme et de la pratique contemporaine et les caractéristiques temporelles, une succession et un développement du maoïsme dans les nouvelles conditions historiques, en plus d’un fruit de la intelligence communautaire du Parti communiste chinois.

Depuis la quatrième session plénière du treizième comité central, à travers les pratiques de la construction du socialisme spécial chinois, les communistes chinois représentés principalement par Jiang Zeming approfondissent les connaissances sur les questions suivantes: Le socialisme est quoi? Comment construire le socialisme? Quel type de parti va être construit? Comment construire le parti? Beaucoup d'expériences précieuses du gouvernement du pays et du parti sont accumulées, ce qui forme les pensées importantes du<<trois représentations >>. "Les trois représentants "est l’héritage et de développement du marxisme - léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping et reflète les nouvelles exigences pour la partie et le pays dan la condition du changement du monde et la Chine, c’est une forte arme Théorique pour renforcer et améliorer la construction du parti, et l’amélioration ,le développement de notre théorie socialiste, c’est la sagesse collective du Parti communiste chinois.Toujours faire “les trois représentants ", c'est la base de notre parti, la cause d’avoir pouvoir, la source de force.

Depuis leⅩⅥe Congrè du PCC , les communistes chinois, qui sont présentés par monsieur Hu Jintao, s’en tiennent au théorie de Deng Xiaoping et à l’idée importante de Trois “Présenter” pour leur direction, aussi, comprennent et répondent profondement, selon les nouveaux demandes du développement, les questions par rapport à sa nature et son voie. Cela forme le concept scientifique du développement qui considère les populaires chinois comme le centre et harmonise complètement le humain, la société et la nature pour le développment durable. Pendant le nouveau siècle, l'objectif stratégique du développement économique et social, c'est de renforcer et développer le niveau de bien-être que l'on a déjà atteint. Lorsque la centième anniversaire du parti communiste chinois, on atteindra le niveau de bien-être plus haut qui va bénéficier plus de 1 milliard personnes. Lorsque la centième anniversaire nationale, le PIB par habitant atteindra le niveau moyen des pays développés, et la modernisation sera réalisée.

La raison fondamentale depuis la réforme et l'ouverture de nos réalisations et les progrès accomplis, c'est: ouvre la voie du socialisme à la chinoise, forme un système théorique du socialisme chinois, a établi un système socialiste à la chinoise.Tous les camarades du Parti doit chérir, de maintenir à long terme et le développement continu de la fête après cette route difficile de créer, de ce système, le système socialiste, à porter haut la bannière de caractéristiques, afin de réaliser la réunification nationale de la patrie, et le maintien de la paix et de promouvoir le développement commun de ces trois grandes tâches historiques et de lutte.

Pendant le nouveau siècle, l'objectif stratégique du développement économique et social, c'est de renforcer et développer le niveau de bien-être que l'on a déjà atteint. Lorsque la centième anniversaire du parti communiste chinois, on atteindra le niveau de bien-être plus haut qui va bénéficier plus de 1 milliard personnes. Lorsque la centième anniversaire nationale, le PIB par habitant atteindra le niveau moyen des pays développés, et la modernisation sera réalisée.À cause des facteurs dans notre pays et les influences internationales, la lutte des classes va encore exister dans certaines cardes dans un long temps, celle-ci s’exacerbera dans certaines conditions, mais ce n’est plus un conflit principal. Le but essentiel dans l’établissement du socialisme de notre pays, c’est de libérer les forces productives, de développer les forces productives, de réaliser progressivement la modernisation socialiste, et innover le rapport de production et les facteurs et les chaînons qui ne correspondent pas le développement des forces productives de la superstructure. Il faut poursuivre et améliorer le système de base économique qui est principalement de la propriété publique en développant avec divers secteurs de l'économie , soutenir et améliorer la distribution dans le corps principal avec la coexistence de plusieurs modes de distribution. encourager certaines régions et certains s'enrichir en avance , éliminer progressivement de la pauvreté et atteindre la prospérité commune. Dans la base de la croissance de la production de développement et la richesse sociale, il faut continuer de répondre à l'augmentation de la population de la matière et de la culture, et promouvoir le développement complète de la personne. Le développement est la tâche primordiale de notre parti pour gouverner et renouveler la nation. Dans toutes nos activités, nous devons considérer comme point de départ et critère absolu de la question de savoir si elles sont favorables au développement des forces productives de la société socialiste, au renforcement de la puissance globale de l’Etat socialiste et à l’amélioration des conditions de vie de la population. Nous devons également rendre hommage au travail, au savoir, au talent et à la créativité. Nous devons aussi réussir à ce que le pays se développe en s’appuyant sur le peuple et à son avantage afin que ce dernier puisse en partager les fruits. Dans la nouvelle période du nouveau siècle, les objets stratégiques du développement économique et social sont comme suit :consolider et développer le niveau de vivre dans l'aisance que nous commençons à atteindre ; pour le centenaire de la fondation du Parti ,construire une société plus aisée qui bénéficiera à plus d'un milliard de chinois ; pour le centenaire de l'établissement de la nouvelle Chine ,le PIB par habitant devrait atteindre le niveau des pays moyennement en voie de développement et la modernisation sera essentiellement réalisée. Pendant le nouveau siècle, l'objectif stratégique du développement économique et social, c'est de renforcer et développer le niveau de bien-être que l'on a déjà atteint. Lorsque la centième anniversaire du parti communiste chinois, on atteindra le niveau de bien-être plus haut qui va bénéficier plus de 1 milliard personnes. Lorsque la centième anniversaire nationale, le PIB par habitant atteindra le niveau moyen des pays développés, et la modernisation sera réalisée.

Pendant le nouveau siècle, l'objectif stratégique du développement économique et social, c'est de renforcer et développer le niveau de bien-être que l'on a déjà atteint. Lorsque la centième anniversaire du parti communiste chinois, on atteindra le niveau de bien-être plus haut qui va bénéficier plus de 1 milliard personnes. Lorsque la centième anniversaire nationale, le PIB par habitant atteindra le niveau moyen des pays développés, et la modernisation sera réalisée.

Dans l’édification socialiste, le Parti communiste chinois doit concentrer ses efforts sur le développement économique, les autres préoccupations ayant un role subalterne ou auxiliaire. Il faut donc profiter au maximum des conjonctures favorables pour accélérer le développement économique et mettre en ouvre des stratégies conduisant à un développement durable et à un renouveau de la nation grace aux sciences, à l’éducation et à l’émergence de talents. Il faut faire jouer pleinement leur role aux sciences et aux technologies en tant que forces productives de premier ordre, s’appuyer sur les progrès scientifiques et techniques et améliorer la qualification des travailleurs, de manière à favoriser un développement sain et rapide de l’économie nationale.

Le maintien des quatre principes fondamentaux —voie socialiste, dictature de démocratie populaire, direction du Parti communiste, marxisme-léninisme et pensée de Mao Zedong — est le garant de la pérennité de notre Etat. Durant tout le processus de modernisation socialiste, il faut maintenir ces principes fondamentaux et lutter contre la libéralisation bourgeoise.

La poursuite de la politique de réforme et d’ouverture est la seule voie qui soit possible pour faire prospérer notre pays. Il faut changer fondamentalement le régime économique qui entrave le développement des forces productives, maintenir et perfectionner le système d’économie de marché socialiste. Parallèlement, il faut entreprendre la réforme des institutions politiques et engager la réforme dans d’autres domaines. Il faut s’en tenir à la politique fondamentale de l’Etat qu’est l’ouverture sur l’extérieur et s’appliquer à assimiler tous les acquis de la civilisation. Dans l’application de la réforme et de l’ouverture, le Parti doit tenter des essais audacieux et avoir le courage de se lancer dans de nouvelles expériences. Il doit aussi renforcer, dans la réforme, le caractère scientifique des prises de décision et la coordination des mesures politiques, et ouvrir des voies nouvelles dans l’action pratique.

Le Parti communiste chinois conduit notre peuple à développer l’économie de marché socialiste. Il a ainsi le devoir de consolider et développer sans cesse l’économie publique et d’être déterminé à encourager, soutenir et conduire l’extension des économies non publiques. Il lui importe de faire jouer au marché son role fondamental dans la répartition des ressources et de construire un système de controle macroéconomique perfectionné. Il lui faut procéder à une planification générale destinée à coordonner le développement des villes et des campagnes comme celui des diverses régions, planification destinée aussi à étendre le progrès économique et social, à harmoniser les rapports entre l’homme et la nature et à concilier le développement intérieur avec l’ouverture sur l’extérieur. Il veille à la restructuration économique et au changement de mode de développement économique, il s’attache à construire de nouvelles campagnes socialistes, à poursuivre une voie à la chinoise qui mènera à un nouveau type d’industrialisation, il s’attache en outre à faire de notre pays un Etat novateur et à mettre en place une société économe de ressources et respectueuse de l’environnement.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans le développement de la démocratie politique socialiste. Il veille à intégrer de façon organique la direction du Parti, la gouvernance de l’Etat en fonction de la loi et le maintien du statut des citoyens en tant que maîtres du pays. Il est déterminé à poursuivre dans la voie du développement politique socialiste à la chinoise, à accroître la démocratie socialiste, à raffermir la législation socialiste, à édifier un Etat de droit socialiste, à consolider la dictature de démocratie populaire et à construire une civilisation politique socialiste. Il maintient et améliore le système d’assemblée populaire, celui de coopération multipartite et de consultation politique placé sous sa direction, ainsi que le régime d’autonomie régionale de minorités ethniques et celui d’autonomie à la base. Il assure au peuple le droit d’administrer les affaires de l’Etat et de la société, ainsi que de gérer les affaires économiques et culturelles. Il respecte et protège les droits de l’homme. Il encourage la libre expression des opinions et travaille à la mise en place et au perfectionnement d’un système et d’une procédure démocratiques en matière d’élection, de prise de décision, d’administration et de controle. Il renforce la législation de l’Etat et l’exécution des lois, de manière à réaliser la légalisation des diverses fonctions de l’Etat.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans le développement d’une culture socialiste avancée. Il veille à batir une civilisation spirituelle socialiste, à gouverner le pays en respect de la loi et des valeurs morales et à améliorer la formation de toute la nation aussi bien sur le plan des idées et de la morale que dans les domaines des sciences et de la culture, afin de fournir une ferme garantie idéologique, une puissante force morale et un solide appui intellectuel à l’entreprise de réforme et d’ouverture comme à la modernisation socialiste. Il se doit d’agir en suivant la pensée directrice marxiste, de forger un idéal commun pour le socialisme à la chinoise, de faire rayonner l’esprit national centré sur le patriotisme, de valoriser l’esprit de l’époque axé sur la réforme et l’innovation et de mettre à l’honneur la conception socialiste de l’honneur et du déshonneur. Il doit inculquer à toute la nation le sens de la dignité, la confiance en soi et l’esprit d’autoperfectionnement, de façon à la prémunir contre l’action corrosive des idées féodales et capitalistes corrompues et de manière à faire disparaître les abus sociaux. Grace à ces efforts, notre peuple conservera un idéal élevé et une haute moralité, il sera cultivé et discipliné. Le Parti veille à doter ses membres du noble idéal communiste. Il s’attache à développer l’enseignement, la science et la culture, à assurer le rayonnement des magnifiques traditions de notre culture nationale, à faire prospérer la culture socialiste.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans la construction d’une société harmonieuse socialiste. En réponse à l’exigence générale de mise en place d’une société harmonieuse où régneront la démocratie, la légalité, l’équité, la justice, l’honnêteté, la solidarité, le dynamisme, l’ordre et la symbiose entre l’homme et la nature, et en fonction du principe de partage des fruits récoltés grace aux efforts de tous, il doit s’attacher à résoudre les problèmes qui préoccupent particulièrement la population et qui touchent à ses intérêts vitaux de la manière la plus directe tout en mettant l’accent sur l’amélioration de son bien-être, et à aménager un contexte où chacun donnera sa véritable mesure, aura sa place dans la société et vivra dans l’harmonie. Il distingue avec clairvoyance les antagonismes pouvant se faire jour au sein de la population, de ceux qui existent entre nous et nos véritables ennemis, et il préconise une solution correcte selon leur nature. En vue d’assurer une stabilité sociale à long terme, il travaille au renforcement global de la sécurité publique, et combat résolument, avec les armes de la loi, les activités et les éléments criminels susceptibles de porter atteinte à la sécurité et aux intérêts de l’Etat, à la stabilité de la société et au développement économique.

Le Parti communiste chinois maintient sa direction sur l’Armée populaire de Libération (APL) et les autres forces armées populaires, s’attache à son renforcement de manière à veiller effectivement à ce qu’elle accomplisse les taches historiques qui lui incombent au cours de la nouvelle étape dans le siècle actuel. Il s’applique à lui faire jouer pleinement son role dans la consolidation de la défense nationale, la défense de la patrie et la participation à la modernisation socialiste.

Le Parti communiste chinois maintient et développe les rapports interethniques socialistes basés sur l’égalité, la solidarité, l’entraide et l’harmonie, s’attache à la formation et à la promotion des cadres issus des ethnies minoritaires, aide celles-ci et les régions concernées à développer l’économie, la culture et les autres ouvres sociales et ce, afin de réaliser la prospérité et le développement communs de toutes nos ethnies unies dans une même lutte. En assurant une application intégrale de ses principes fondamentaux sur les religions, il veille à unir la population croyante et l’aider à apporter sa contribution au développement économique et social du pays.

Le Parti communiste chinois, étroitement uni aux ouvriers, paysans et intellectuels de toutes les communautés ethniques du pays, aux partis et groupements démocratiques, aux personnalités sans-parti et aux forces patriotiques des différentes ethnies, apporte sa contribution au développement et au renforcement du front uni patriotique le plus vaste, formé par l’ensemble des travailleurs socialistes, les batisseurs de l’ouvre socialiste, les patriotes qui soutiennent le socialisme comme ceux qui se dévouent à la réunification de la patrie. Il veille à renforcer continuellement l’union du peuple tout entier, y compris nos compatriotes vivant dans les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao, à Taiwan et à l’étranger. Tout cela a pour but d’assurer une stabilité et une prospérité durables à Hong Kong et à Macao et de réaliser la grande entreprise de réunification de la patrie selon le principe dit “un pays, deux systèmes”.

Fidèle à une politique extérieure indépendante et pacifique, à une voie de développement elle aussi pacifique, de même qu’à une stratégie d’ouverture propice à des bénéfices réciproques et à un résultat gagnant-gagnant, le Parti communiste chinois veille à conserver une vue d’ensemble sur le contexte chinois et la situation internationale et à multiplier les relations avec l’étranger afin de créer un environnement international favorable à la réforme, à l’ouverture et à la modernisation du pays. Dans les affaires internationales, il préserve l’indépendance et la souveraineté nationales, s’oppose à l’hégémonisme et à la politique du plus fort, et lutte pour sauvegarder la paix mondiale et assurer le progrès de l’humanité, ainsi que pour assurer l’édification d’un monde harmonieux où règnent une paix durable et une prospérité commune. Il s’attache à développer les relations de la Chine avec les autres pays du monde sur la base des cinq principes suivants : respect mutuel de la souveraineté et de l’intégrité territoriale, non-agression et non-ingérence mutuelles dans les affaires intérieures, égalité et bénéfices mutuels, coexistence pacifique. Il s’attache à favoriser en permanence les relations de bon voisinage entre la Chine et les pays limitrophes, comme à maintenir ses liens de solidarité et de coopération avec les pays en voie de développement. Il s’attache également à développer ses relations avec les partis communistes et autres partis politiques étrangers conformément aux principes d’indépendance, d’égalité, de respect mutuel et de non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures.

Pour permettre à notre peuple multiethnique d’atteindre l’objectif grandiose qu’est la modernisation socialiste, le Parti communiste chinois s’attache, en suivant strictement sa ligne fondamentale, à améliorer sa capacité d’exercer le pouvoir, à préserver son caractère progressiste et à promouvoir globalement la nouvelle et vaste entreprise qu’est sa construction dans un esprit de réforme et d’innovation. Il reste fidèle à son objectif fondamental d’ouvrer dans l’intérêt public et d’exercer le pouvoir au bénéfice du peuple, et maintient les principes lui recommandant de controler strictement le comportement de ses membres et de faire régner une discipline rigoureuse dans ses rangs, de manière à faire rayonner ses hautes traditions et son remarquable style de travail. Il veille à améliorer sa capacité tant dans la consolidation de son role dirigeant que dans l’exercice du pouvoir, à se rendre imperméable à la corruption et à la dégénérescence, et à se montrer plus fort face aux situations périlleuses. En outre, il veille à renforcer sans cesse sa base populaire, à élargir son assise parmi la population et à accrotîre sa créativité, sa force de cohésion et sa combativité. Tout cela, il l’assume de façon à figurer toujours à la pointe de son temps et de manière à devenir le ferme noyau dirigeant capable de conduire tout le peuple dans sa progression sur la voie du socialisme à la chinoise. En se renforçant, il doit absolument satisfaire aux quatre exigences fondamentales suivantes :

Primo, maintenir sa ligne fondamentale. Tout le Parti doit se doter de l’arme efficace que constituent la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de Triple Représentativité et la ligne fondamentale pour parvenir à l’unité de vues et d’action, appliquer le concept de développement scientifique de façon approfondie et toujours agir dans ce sens sans hésiter. Il doit appliquer intégralement la ligne fondamentale du Parti en assurant l’unité de la réforme, de l’ouverture et des quatre principes fondamentaux, il doit mettre entièrement à exécution le programme fondamental du Parti pour la phase primaire du socialisme et combattre toutes les tendances erronées, qu’elles soient “de gauche” ou de droite—s’il doit être vigilant à l’égard de celles de droite, il doit surtout se prémunir contre celles “de gauche”. Il doit renforcer les équipes dirigeantes à tous les niveaux, sélectionner les cadres qui, dans le cadre de la réforme, de l’ouverture et de la modernisation socialiste, ont obtenu des succès notables dans leur travail et qui bénéficient de la confiance des masses, et il doit former des millions d’hommes et de femmes aptes à poursuivre la cause du socialisme, de manière à assurer, sur le plan organisationnel, la matérialisation de la théorie, de la ligne, du programme et de l’expérience qui sont les véritables fondements du Parti.

Secundo, émanciper l’esprit, rechercher la vérité à travers l’expérience et avancer avec son époque. La ligne idéologique du Parti consiste à partir en toute chose de la réalité, à allier la théorie et la pratique, à faire preuve d’objectivité, et à vérifier et approfondir la vérité dans l’expérience. Tout le Parti doit, à la lumière de cette ligne idéologique, mettre en valeur l’esprit de recherche de la vérité et de l’efficacité, se lancer dans des voies nouvelles, procéder avec audace à des expériences pilotes, travailler dans un esprit d’entreprise et de créativité, étudier soigneusement les situations nouvellement créées, dresser le bilan de sa propre expérience et apporter des solutions satisfaisantes aux problèmes qui surgissent, tout cela en vue d’enrichir et développer le marxisme dans l’action pratique et de réaliser sa sinisation.

Tertio, servir fidèlement le peuple. Le Parti n’a pas d’autre intérêt que celui de la classe ouvrière et des masses populaires dans leur sens le plus large. A tout moment, il accorde une priorité pleine et entière aux intérêts des masses, partage leurs joies et leurs peines et entretient avec elles des liens viscéraux. Cela conduit à exercer le pouvoir au nom du peuple, à prendre son compte toutes ses préoccupations et à travailler dans son seul intérêt. Le Parti ne permet à aucun de ses membres de se couper des masses ni de se placer au-dessus d’elles. Dans sa tache, il suit la ligne de masse. Celle-ci lui dicte de tout faire pour les masses, d’obtenir leur appui total, de faire appel aux masses et de retourner aux masses, de manière à les amener à mettre d’elles-mêmes en pratique les justes conceptions du Parti. La supériorité politique de notre Parti réside dans le maintien de liens étroits avec les masses, tandis que le plus grand danger qui le guette depuis son arrivée au pouvoir est de s’en éloigner. Son style de travail et ses liens avec la population étant pour lui une question de survie, le Parti veille à mettre en place un système de prévention et de sanction de la corruption conformément au principe selon lequel il doit s’attaquer aussi bien aux racines du mal qu’à ses manifestations et, pour un traitement global, recourir simultanément au chatiment et à la prévention en accordant la priorité à cette dernière. Il s’engage ainsi à lutter inlassablement contre la corruption, à améliorer son style de travail et à faire régner l’intégrité dans ses rangs.

Quarto, maintenir le centralisme démocratique. Celui-ci illustre le principe selon lequel le centralisme est basé sur la démocratie et la démocratie guidée par le centralisme. Il constitue à la fois le principe fondamental du Parti sur le plan organisationnel et la mise en ouvre de la ligne de masse dans l’activité du Parti. Le Parti doit élargir la démocratie dans ses rangs, garantir les droits démocratiques de ses membres et faire valoir l’initiative créatrice tant de ces derniers que de ses organisations à tous les échelons. Il doit pratiquer avec discernement le centralisme pour assurer la cohésion, l’unité et l’uniformité d’action de son ensemble, tout comme l’exécution rapide et efficace de ses décisions. Il doit aussi raffermir le sens de l’organisation et de la discipline parmi ses membres et veiller à ce qu’ils soient tous égaux devant la discipline du Parti. Il doit impérativement renforcer son controle sur les organismes dirigeants du Parti et les cadres dirigeants qui en sont membres. Il doit enfin parfaire son système de supervision interne. Dans sa vie politique, afin de préserver la vérité et corriger les erreurs, le Parti encourage la pratique correcte de la critique et de l’autocritique et la lutte idéologique sur les questions de principe. Il travaille à créer un climat politique dynamique combinant centralisme et démocratie, discipline et liberté, volonté unique et satisfaction individuelle.

Le role dirigeant du Parti s’exerce essentiellement sur les plans politique, idéologique et organisationnel. Pour répondre aux exigences de la réforme, de l’ouverture et de la modernisation socialiste et afin de renforcer et améliorer son role dirigeant, le Parti doit exercer le pouvoir conformément à la loi, dans un esprit scientifique et démocratique. Il doit, en dirigeant et en coordonnant toutes les activités sur un plan d’ensemble, jouer le role de noyau dirigeant dans les différentes organisations aux échelons correspondants. En outre, le Parti doit concentrer toute son énergie en vue de conduire le développement économique, il doit organiser et coordonner toutes les forces disponibles pour qu’elles puissent contribuer ensemble à son accomplissement, et favoriser ainsi un progrès général de l’économie et de la société. Il est appelé à prendre des décisions de manière démocratique et scientifique, à élaborer et suivre une ligne, une orientation et des principes politiques justes, à veiller à remplir correctement sa mission en matière d’organisation, de sensibilisation et d’éducation, et à faire jouer à tous ses membres un role exemplaire. Le Parti se doit de mener ses activités dans le cadre de la Constitution et des lois. Il doit s’assurer que les organismes législatifs, judiciaires et exécutifs de l’Etat, ainsi que les organisations économiques, culturelles et populaires, travaillent de façon active, indépendante, responsable et harmonieuse. Il doit renforcer sa direction sur les syndicats, la Ligue de la Jeunesse communiste, la Fédération des Femmes et les autres organisations de masses, et les encourager à jouer pleinement leur role. Pour être à même de faire face à n’importe quelle situation, il doit parfaire son système de direction, améliorer ses méthodes en vue d’acquérir plus de compétences dans l’exercice du pouvoir. Les membres du Parti communiste devront coopérer étroitement avec les masses en dehors du Parti pour ouvrer ensemble à l’édification du socialisme à la chinoise.

Chapitre 1 : Les membres

Article 1Tout élément avancé issu des milieux ouvriers, paysans, militaires, intellectuels et d'autres couches sociales de la Chine, ayant dix-huit ans, qui accepte le programme et les Statuts du Parti, qui est disposé à adhérer à l’une de ses organisations et s’engage à militer activement dans ses rangs en appliquant les résolutions du Parti et en lui versant régulièrement sa cotisation, peut demander à entrer au Parti communiste chinois.

Article 2Les membres du Parti communiste chinois sont des combattants d’avant-garde de la classe ouvrière chinoise, animés d’une conscience communiste.

Ilsdoivent servir le peuple avec fidélité, ne reculer devant aucun sacrifice personnel etconsacrer leur vie durant àla réalisation du communisme.

Les membres du Parti communiste chinois sont toujours des simples membres des travailleurs. Sauf les profits personnels et les droits professionnels stipulés par les lois et les politiques, aucun membre du Parti communiste chinois ne peut jamais rechercher d'intérêt privé et de privilège.

Article3Les membres du Parti communiste chinois doivent accomplir les devoirs suivants:

1)Etudier le Marxisme-Léninisme, la pensée de Mao Zedong, la théorie de Deng Xiaoping et la pensée importante de Triple Représentativité, de même que le concept de développement scientifique, la ligne, les principes, les mesures politiques et les résolutions du Parti, ainsi que les notions de base concernant le Parti. Pour mieux servir le peuple, ils doivent acquérir les connaissances scientifiques, culturelles, juridiques et professionnelles nécessaires à l’exercice de leur métier.

2)Appliquer la ligne fondamentale, les principes et les mesures politiques du Parti, donner l’exemple dans la réforme, l’ouverture sur l’extérieur et la modernisation socialiste, lutter à la tête des masses pour le développement économique et le progrès social, jouer leur rôle d’avant-garde et de modèle dans la production, l’activité professionnelle, l’étude et la vie sociale.

3)Placer toujours au-dessus de tout l’intérêt du Parti et du peuple, subordonner leur intérêt personnel à l’intérêt de ces derniers, être les premiers à endurer les privations et les derniers à jouir du bien-être, travailler avec abnégation et contribuer de leur mieux à tout ce qui touche à l’intérêt public.

4)respecter consciemment la discipline du Parti et respecter de manière exemplaire les lois et les règlements de l’Etat, garder strictement les secrets du Parti, de l’Etat, appliquer les décisions du Parti, obéir à la disposition de son organisation et accomplir activement les taches qu’elle leur assigne.

5)Préserver la solidarité et l’unité du Parti, être sincère et loyal à son égard du Parti, faire concorder ses actes et ses paroles, s’opposer résolument à toute manifestation des chapelles, à la pratique du double jeu et à tout complot.

6)Pratiquer sérieusement la critique et l’autocritique, avoir le courage de dénoncer et corriger des défauts et des erreurs dans le travail, et se battre résolument contre les actes pessimistes et la corruption.

Maintenir des liens étroits avec les massesleur transmettre les objectifs du Parti, les consulter quand un problème se pose, informer sans retard leParti de leurs opinions et revendications, et protéger leurs intérêts légitimes.

Répandrepartoutlesnouvellesmœurssocialistes,donnezl’exempledansla mise envaleurdelaconceptionsocialistede l’honneuret du déshonneur,promouvoirlamoralecommuniste.Pourdéfendreles intérêts de l’Etat et dupeuple,se porter enavantdanslessituationsdifficilesoudangereusesetluttersanscraindrede se sacrifier.

Article4Des membre du Parti ont les droits suivants:

1)Participer aux réunirons du Parti, lire les dossiers du Parti et recevoir l'éducation et la formation du Parti.

2)Participer aux discussions des politiques du Parti dans la réunion ou le journal du Parti.

3)Poser des conseils et propositions pour le travail du Parti.

4)Critiquer, dans les réunions du Parti, toute organisation ou tout membre du Parti, en tout responsabilité. Dénoncer les disciplines commises par toute organisation ou toute membre du Parti. Demander de pénaliser le membre du Parti qui a commis des infractions, de déposer ou de changer le cadre indigne.

5)Exercer le droit de vote. Avoir le droit d'être élu.

6)Lorsque l'organisation du Parti se réunit pour décider une sanction disciplinaire d'un communiste ou porter un jugement sur son comportement,il a lui-même le droit d'y Participer et se défendre, d'autres membre peuvent témoigner ou plaider pour lui.

7)En cas de désaccord sur la décision ou la politique du Parti,à condition de les appliquer fermement,on a le droit de déclarer des réserves et faire connaître ses opinions aux organisations supérieures du Parti, voire au Comité central.

8)Adresser des requêtes, des pourvois et des accusations aux autorités supérieures jusqu’au Comité central du Parti, et demander aux organisations concernés de donner des réponses responsables.

Aucune organisation du Parti, pas même le Comité central du Parti, ne possède la faculté de priver des droits précédents d’un membre du Parti.

Article5Le recrutement des nouveaux membres doit se faire essentiellement au niveau de la cellule du Parti, et il faut s’en tenir strictement au principe de l’admission individuelle.

Tout postulant doit remplir une demande d’admission et être présenté par deux membres du Parti. Il ne devient définitivement membre du Parti que si sa demande d’admission aété approuvée par l’assemblée générale de la cellule du Parti et ratifiée par l’organisation du Parti de l’échelon supérieur et qu’il a passéla période probatoire.

Lesmembres qui présentent le postulant doivent examiner méticuleusement son idéologie, sa moralité et son passé, ainsi que son comportement dans le travail, lui expliquer le programme et les Statuts du Parti, l’éclairer sur les conditions d’admission, les devoirs et les droits d’un membre du Parti, et présenter ensuite un rapport circonstancié àl’organisation du Parti.

Pourles demanded’admission,le comité decelluledu Partidoitfaire attentionauxopinionsdesmembresde lacelluleet desmassesàl’extérieur.Sisademandeestrecevable,elleseraexaminéelorsd’uneassemblée générale de lacellule.Avant de ratifier l'admission d'un postulant au sein du Parti, l'organisationdu Parti de l’échelonimmédiatementsupérieurdoitenvoyerlapersonne pour mieux le connaître et l'aider à approfondir sa connaissance du Parti.

Dans des situationsParticulières, le Comité central, les comités du Parti pour les provinces,les régionsautonomes et lesmunicipalitésrelevantdirectementde l’autoritécentralepeuventadmettredirectementdes postulants.

Article6Il faut que les membres préparatoires du Parti fassent au drapeau en prêtant serment. Le serment est le suivant :Je veux affiler le Parti Communiste Chinois,soutenir le programme du Parti,respecter la règle du Parti,s’acquitter les obligations des membres du Parti,exécuter les décisions du Parti, être fidèle au Parti, travailler activement, lutter pour le communisme toute ma vie, être prêtà tout sacrifier pour le Parti et le peuple, ne trahir jamais mon Parti.

Article 7Le temps de la préparation pour les membres préparatoires du Parti est un an. L’association du Parti doivent les enseigner et les examiner sérieusement.

Le devoir d'un membre du Parti préparatoire est comme celui d'un membre du Parti titulaire. Le droit d'un membre du Parti préparatoire est comme celui d'un membre du Parti titulaire sauf le droit de vote, le droit d'élire et le droit d'êtreélu.

Quand le période de préparation arrive à son terme, le cellule du Parti doit discuter si le membre du Parti préparatoire peut titulariser à temps. Les personnes qui s'acquittent de son devoir et possédant des qualités nécessaires, doivent titulariser à temps. Les personnes qu'on veut continuer à observer etéduquer, peuvent prolonger son période de préparation au plus un an. Les personnes qui ne s'acquittent pas de son devoir et ne possédant pas des qualités nécessaires, doivent être disqualifiés. La titularisation, ou le prolongement du période de préparation ou la disqualification d'un membre du Parti préparatoire, doit être adoptée après le discussion de la conférence de la cellule du Parti et être confirmé de l'organisation supérieure du Parti.

Pendantle stage du Parti est calculé à partir de la branche de l’Assemblée générale qui passe la décisiond’accepter le membre. l’âge du membre du Parti est calculé à partir du jour ou le membre devienne le membre officiel.

Article 8Chacunmembre du Parti, n’import de quelle position, doit entrer un cellule ,un groupe ou une autre organisation particulière du Parti, participe la vie d’organisation du Parti et accepte la surveillance qui vient du l’intérieur ou du l’extérieur du Parti. Il faut que des cadres dirigeants du Parti communiste participent la vie démocratique du comité ou du groupe du Parti. Ce qui ne le fait pas est interdit.

Article9Tout membre du Parti est libre de quitter le Parti.Laradiationd’unmembredemandantàquitterle Partidoitêtre confirmée aprèsla délibération par l'assemblée généralede lacellule,et en même temps on doit informer l’organisation du Parti de l’échelon supérieur afin de constituer un dossier.

Si le membre du Parti manque de volontérévolutionnaire, ne remplit pas ses devoirs de membre et ne satisfait pas aux conditions requises, la cellule du Parti doit lui faire des remarques sur son comportement et lui demander de se corriger pendant un temps défini. S’il ne change pas son attitude et son comportement après l’éducation, on lui conseillera de quitter le Parti. Cette décision doit être prise après la délibération par l’assemblée générale de lacellule et soumise à la ratification del’organisationdu Parti de l’échelonsupérieur. S’il persisteà rester dans le Parti, la cellule va en discuter et vaéventuellement statuer sur sa radiation, cette décision va en même temps être soumise pour ratification par l’assemblée générale de lacellule.

Un membre du Parti, qui pendant six mois consécutif et sans raison valable, ne participe pas aux activitésrégulières de l’organisationduParti, ou ne paye pas sa cotisation, ou n’accomplitpas les taches assignées par leParti, est considéréde se détacher du Parti de soi-même. L'assemblée générale de la cellule doit décider de sa radiation, cette décisionvaêtresoumise, pourratification,àl’organisationdu Parti de l’échelonsupérieur.

Chapitre 2 :Le système d’organisation du Parti

Article 10Le Parti forme un tout indivisible, organisé sur une base de son programme et de son Statuts, et conformément au centralisme démocratique. Les principes fondamentaux du centralisme démocratique du Parti sont les suivants :

1)L’individu se soumet à l’organisation, la majorité, l’organisation de l’échelon inférieur à celle de l’échelon supérieur, et les organisation et membres du Parti dans leur totalité au Congrès national et au Comité du Parti.

2)Les oranges de direction du Parti à tous les échelons sont issues d’élections, à l’exception des organismes représentatifs auxquels ils ont délégué leurs pouvoirs et des groups dirigeants dans des organisations extérieures au Parti.

3)L’organe suprême de direction du Parti est le Congrès national et le Comité central qui en est issu. Les organes locaux de direction du Parti aux différents échelons sont les congrès locaux des échelons correspondants et les comités locaux qui en sont issus. Les comités du Parti aux différents échelons sont responsables devant les congrès de leur échelon respectif et leur rendent compte de leurs activités.

4)Les organisations du Parti aux différents échelons doivent constamment prêter une oreille attentive aux opinions des organisations inférieures et des membres du Parti, et résoudre sans retard les problèmes qu’ils ont soulevés. Toute organisation d’un échelon inférieur doit non seulement demander des instructions à l’organisation de l’échelon supérieur et lui rendre compte de son activité, mais aussi résoudre par elle-même et en prenant ses responsabilités les problèmes qui relèvent de sa compétence. Les organisations des échelons supérieurs et inférieurs sont tenues d’échanger des informations, ainsi que de se soutenir et se contrôler mutuellement. Les organisations du Parti à tous les échelons doivent gérer leurs affaires de manière transparente conformément aux règlements en vigueur, afin de bien informer leurs membres de ces affaires et afin de les y faire participer.

5)Les comités du Parti aux différents échelons appliquent le système qui associe direction collective et responsabilité individuelle sur la base de la division du travail. Toute question importante doit être décidée collectivement par le comité du Parti après discussion, conformément aux principes de direction collective, de centralisme démocratique, de délibération en petit comité et de prise de décision en fin de réunion. Les membres du comité du Parti doivent remplir, conformément aux décisions prises collectivement, les devoirs liés à leur fonction.

6)La Partie interdit culte de la personnalité sous quelque forme que ce soit. Il est indispensable que l'activité des dirigeants du Parti reste placée sous contrôle du Parti et du peuple, et, en même temps, il faut que préserver le prestige tous les dirigeants représentant les intérêts du Parti et du peuple.

Article 11L'élection des délégués aux congrès et des membres des comités du Parti à tous les échelons doit refléter la volonté des électeurs. Les élections sont au scrutin secret. La liste des candidats doit être établi la discussion complète par les organisations du parti et des électeurs.

On peut utiliser directement l’élection compétitive (dont le nombre de candidats est plus que nombre à élire) pour l’élection officielle. Alternativement, on peut aussi faire un pré-électorale utilisé l’élection compétitive pour produire une liste de candidats, suivie d'une élection formelle.

Les électeurs ont le droit de se renseigner sur les candidats, de demander que la liste des candidats soit modifiée, de récuser un candidat ou même tous les candidats, ou encore d’élire des personnes ne figurant pas sur la liste des candidats. Aucune organisation ni aucun individu n’est autorisé à forcer, de quelque manière que ce soit, les électeurs à élire ou à récuser un candidat.

En cas de violation des Statuts du Parti lors des élections aux congrès du Parti aux différents échelons locaux, y compris à l’échelon de base, le comité du Parti de l’échelon immédiatement supérieur doit, après enquête et vérification des faits, annuler ces élections et prendre les mesures qui s’imposent, cette décision devant être annoncée officiellement et mise à exécution après examen et approbation par le comité du Parti de l’échelon supérieur à l’échelon en question.

Les délégués aux congrès du Parti aux différents échelons sont élus pour une durée déterminée.

Article 12Le Comité central et les comités du Parti aux différents échelons locaux peuvent, le cas échéant, convoquer des conférences réunissant les représentants pour discuter et arrêter des décisions sur les questions importantes qui doivent être réglées sans retard. Le nombre des représentants et les modalités de leur désignation sont définis par les comités responsables des convocations.

Article 13L’implantation d’une nouvelle organisation du Parti ou la suppression d’une organisation existante du Parti ne peut se faire, dans un cas comme dans l’autre, que sur décision d’une organisation de l’échelon supérieur du Parti.

Dans l’intervalle des sessions des congrès du Parti à tous les échelons locaux, y compris à l’échelon de base, les organisations des échelons supérieurs du Parti peuvent, lorsqu’elles le jugent nécessaire, déplacer ou désigner les responsables des organisations des échelons inférieurs.

Le comité central du Parti et les comités locaux du Parti aux divers échelons peuvent envoyer une délégation.

Le comité central du Parti et les comités du Parti des provinces, des régions autonomes et des municipalités relevant directement de l'autorité centrale appliquent le système d’inspection.

Article 14Lorsque les directions du Parti aux divers échelons prennent la décision sur les questions importantes concernant les organisations en sous-ordre, en général il faut leur demander des opinions. Il faut garantir que les organisations en sous-ordre puissent exercer normalement leurs fonctions et pouvoirs. Les directions supérieures ne doivent pas intervenir dans les questions prises en charge par les organisations en sous-ordre, sauf de circonstances exceptionnelles.

S’il y a des problèmes importants en matière de politique de portée nationale, seul le Comité central du Partiàpouvoir de prendre des décisions. Les organisations du Parti des divers secteurs et des différentes régions peuvent lui soumettre des propositions, mais il ne leur est pas permis de prendre des décisions et d’émettre leurs propres opinions en dehors du Parti.

Les organisations du Parti aux échelons inférieurs doivent exécuter sans hésiter les décisions prises par celles dont elles relèvent. Lorsqu’une organisation d’un échelon inférieur considère qu’une décision de l’organisation de l’échelon supérieur ne correspond pas aux conditions réelles de sa région ou de son secteur de travail, elle peut en demander un réexamen ; si l’organisation de l’échelon supérieur maintient sa décision, l’organisation de l’échelon inférieur est tenue de l’exécuter, et il ne lui est pas permis d’émettre publiquement une opinion contraire. Elle a néanmoins le droit de faire un rapport sur ce sujet à l’organisation de l’échelon supérieur. Les journaux et périodiques et les autres moyens d’information utilisés par les organisations du Parti aux différents échelons doivent faire connaitre la ligne, les principes, les mesures politiques et les résolutions du Parti.

Article 16Lors de prises de décision, toute organisation du Parti doit suivre le principe de soumission de la minorité à la majorité. Les décision importants doivent faire l’objet d’un vote. Les opinions de la minorité doivent être considérées avec sérieux. Lorsqu’une question importante soulève une controverse et que les tenantes des deux partis opposées sont d’un nombre à peu près égal, il faut, sauf dans les cas urgents ou la nécessité commande d’agir selon l’opinion de la majorité, differer la prise de decision, étudier la question de manière plus approfondie et, après échanges d’options,soumettre le cas à un nouveau vote. Dans des circonstances exceptionnelles, on peut également presenter un compte rendu des divergences de vues a l’organisation de l’echelon supérieur pour lui demander de trancher.

Si un membre du Parti à émettre, au nom de l’organisation du Parti, des options d’importance majeur dont la teneur dépasse le cadre des décisions prises par celle-ci, il est tenu desoumettre ses options à l’examen de l’organisation du Parti à laquelle il est rattaché, ou de demander des instructions à l’organisation supérieure du Patri. Aucun membre du Parti, quelles que soient ese functions, ne peut décider à lui seul de questions d’importance majeur; si, dans un cas d’urgence, un menbre prend une décision de son propre chef, il doit présenter aussi après un compte rendu à l’organisation du Parti. Il n’est permis à aucun dirigeant d’agir arbitrairement ni de se placer au-dessus de l’organisation du Parti.

Article 17Le Comité central, les organisations locales et les organisations de base du Parti doivent tous attacher une grande importance au renforcement du Parti,discutér régulierement de ses activités-communication, education, organisation, controle de la discipline, travail parmi les masses, renforcement du front uni, etc. et exercer un controle constant sur ces activités du Parti; ils doivent veiller à étudier la situation idéologique et politique en son sein comme à l'extérieur.

Chapitre3 :Les organisations centrales du Parti

Article 18Le Congress national du Parti se tient tous les cinq ans sur convention du Comité central. Sa convocation peut être anticipee si le Comité central le juge nécessaire ou si au moins un tiers des organisations a l'échelon provincial le demande; toutefois, à moins de circonstances exceptionnelles, elle ne doit pas être retardée.

Le nombre des délégués au Congrès national et les modalités de leur élection sont déterminés par le Comité central.

Article 19Les fonctions et pouvoirs du Congrès national du Parti sont les suivants:

1) Ecouter et examiner le rapport du Comité central;

2) Ecouter et examiner le rapport de la Commission centrale de contrôle de la discipline;

3) Discuter des problèmes importants du Parti et prendre les décisions s'y rapportant;

4) Réviser les Statuts du Parti;

5) Elire le Comité central;

6) Elire la Commission centrale de contrôle de la discipline.

Article20Les fonctions et pouvoirs de la Conférence nationale du Parti sont les suivants:discuter des problèmes importants du Parti et prendre les décisions s’y rapportant, démettre de leur mandat une partie des membres du Comité central et de la Commission centrale de contr?le de la discipline et élire de nouveaux membres destinés à les remplacer. Le nombre des membres et des suppléants du Comité central démis de leur mandat ou nouvellement élus ne doit pas dépasser un cinquième du nombre total respectif des membres et des suppléants du Comité central élu par le Congrès national.

Article 21Le Comité central du Parti est élu pour cinq ans. Son mandat sera modifié au cas où la convocation du Congrès national suivant aura été anticipée ou retardée. Les membres et suppléants du Comité central doivent justifier d’au moins cinq ans de présence dans le Parti. Leur nombre est fixé par le Congrès national. Les sièges vacants laissés par les membres du Comité central sont occupés par les suppléants dans l’ordre établi selon le nombre de voix qu’ils ont obtenues.

Le plenum du Comité central est convoqué au moins une fois l’an par le Bureau politique du Comité central. Le Bureau politique est tenu de rendre compte de son activité au dit plenum et de se soumettre à son contr?le.

Dans l’intervalle des sessions du Congrès national, le Comité central exécute les résolutions prises par le Congrès, dirige toutes les activités du Parti et représente le Parti communiste chinois dans ses relations extérieures.

Leur nombre est fixé par le Congrès national. Les sièges vacants laissés par les membres du Comité central sont occupés par les suppléants dans l’ordre établi selon le nombre de voix qu’ils ont obtenues. Le plenum du Comité central est convoqué au moins une fois l’an par le Bureau politique du Comité central. Le Bureau politique est tenu de rendre compte de son activité au dit plenum et de se soumettre à son contrôle. Dans l’intervalle des sessions du Congrès national, le Comité central exécute les résolutions prises par le Congrès, dirige toutes les activités du Parti et représente le Parti communiste chinois dans ses relations extérieures.

Article 22Le bureau politique et son Comité permanent, ainsi que le secrétaire général du Comité central, son élus par le plenum du Comité central. Le secrétaire général du Comité central est nécessairement membre du Comité permanent du Bureau politique.

Dans l’intervalle des plenums du Comité central, le Bureau politique et son Comité permanent exercent les fonctions et pouvoirs du Comité central.

Le Secrétariat du Comité central est chargé des affaires courantes du Bureau politique du Comité central et du Comité permanent de ce Bureau. Ses membres sont nommés par le Comité permanent du Bureau politique du Comité central, leur nomination doit ensuite être approuvée par un plenum du Comité central.

Le secrétaire général du Comité central est chargé de convoquer les reunions du Bureau politique et de son Comité permanent, et il préside aux activités du Secrétariat du Comité central.

Les membres de la Commission militaire du Comité central du Parti sont désignés par le Comité central.

Les organismes de direction et les dirigeants à l’échelon central élus par le Comité central issu de chaque Congrès continuent de présider au travail courant pendant la durée de la session du Congrès national suivant jusqu’à ce que le Comité central issu du Congrès suivant ait élu les nouveaux organismes de direction et les nouveaux dirigeants à l’échelon central.

Le secrétaire général du Comité central est chargé de convoquer les réunions du Bureau politique et de son Comité permanent, et il préside aux activités du Secrétariat du Comité central.

Les membres de la Commission militaire du Comité central du Parti sont désignés par le Comité central.

Les organismes de direction et les dirigeants à l'échelon central élus par le Comité central issu de chaque Congrès continuent de présider au travail courant pendant la durée de la session du Congrès national suivant jusqu'à ce que le Comité central issu du Congrès suivant ait élu les nouveaux organismes de direction et les nouveaux dirigeants à l'échelon central.

Article 23Les organisations du Parti dans l'Armée populaire de Libération de Chine accomplissent leur tâche conformément aux instructions du Comité central. Le Département politique général de l'Armée populaire de Libération de Chine constitue l'organe politique de la Commission militaire du Comité central, il est chargé de la direction des activités du Parti dans l'armée et de l'éducation politique des militaires. Le système d'organisation et la structure du Parti dans l'armée sont définis par la Commission militaire du Comité central du Parti.

Chapitre 4 :Les organisations locales du Parti

Article 24Le congrès du Parti se tient tous les cinq ans aussi bien au niveau de la province, de la région autonome, de la municipalité relevant directement de l’autorité centrale, de la municipalité divisée en arrondissements, du département autonome, qu’à celui du district (bannière), du district autonome, de la municipalité non divisée en arrondissements et de l’arrondissement urbain.

Le congrès du Parti aux divers échelons locaux est convoqué par le comité du Parti de l’échelon correspondant. Dans des circonstances exceptionnelles, sa convocation peut être anticipée ou retardée avec l’approbation du comité à l’échelon immédiatement supérieur.

Le nombre des délégués au congrès du Parti des divers échelons locaux et les modalités de leur élection sont déterminés par le comité du Parti à l'échelon correspondant et soumis à la ratification du comité du Parti à l'échelon immédiatement supérieur.

Article 25Les fonctions et pouvoirs du congrès du Parti aux divers échelons locaux sont les suivants :

1) Écouter et examiner le rapport du comité du Parti à l'échelon correspondant ;

2) Écouter et examiner le rapport de la commission de contrôle de la discipline du Parti à l'échelon correspondant ;

3) Discuter des questions importantes de sa propre région et adopter les résolutions qui s'y rapportent ;

4) Élire le comité du Parti et la commission de contrôle de la discipline du Parti à l’échelon correspondant.

Article 26Le comité du Parti au niveau de la province, de la région autonome, de la municipalité relevant directement de l’autorité centrale, de la municipalité divisée en arrondissements et du département autonome est élu pour cinq ans. Les membres et suppléants de ces comités doivent justifier d’au moins cinq ans de présence dans le Parti. Le comité du Parti au niveau du district (bannière), du district autonome, de la municipalité non divisée en arrondissements et de l’arrondissement urbain est élu pour cinq ans. Les membres et suppléants de ces comités doivent justifier d’au moins trois ans de présence dans le Parti. La durée du mandat du comité du Parti élu au congrès local du Parti sera modifiée au cas où la convocation du congrès suivant aura été anticipée ou retardée.

Le nombre des membres et suppléants des comités locaux du Parti aux différents échelons est fixé par les comités situés à l’échelon immédiatement supérieur. Les sièges laissés vacants par les membres sont occupés par les suppléants dans l’ordre établi selon le nombre de voix qu’ils ont obtenues.

Les comités locaux du Parti aux divers échelons se réunissent en session plénière au moins deux fois par an.

Dansl’intervalle des sessions du congrès local, le comité du Parti qui en est issu exécute les instructions de l’organisation du Parti de l’échelon supérieur et les résolutions dudit congrès, dirige les activités du Parti dans sa région et présente régulièrement un compte rendu de son travail au comité du Parti de l’échelon supérieur.

Article 27Le comité local du Parti aux divers échelons élit en réunion plénière son comité permanent, son secrétaire et ses secrétaires adjoints, et il en adresse un rapport au comité de l'échelon supérieur pour approbation. Le comité permanent du comité local du Parti exerce les fonctions et pouvoirs du comité du Parti dans l'intervalle des réunions plénières de celui-ci, et il continue de régler les affaires courantes pendant la durée de la session du congrès suivant, et ce, jusqu'à la formation du nouveau comité permanent.

Le comité permanent du comité local du Parti aux divers échelons est tenu de rendre régulièrement compte de son activité à la session plénière du comité local et de se soumettre au contrôle de cette dernière.

Article 28Les comités du Parti au niveau de la préfectures, ainsi que les organisations du même niveau, sont des organes représentatifs délégués par les comités du Parti de la province ou de la région autonome dans les circonscriptions englobant chacune plusieurs districts, districts autonomes ou municipalités. Mandatés par les comités du Parti de la province ou de la région autonome, ils sont responsables des activités du Parti dans leur circonscription.

Les noms du secrétaire et des secrétaires adjoints du comité de base, du comité de cellule générale ou du comité de cellule doivent, une fois élus, être communiqués aux organisations du Parti des échelons supérieurs pour approbation.

Chapitre 5 :Les Organisations De Base Du Parti

Article 29Des organisations de base du Parti sont créées dans les entreprises, cantons, villages, administrations, écoles, instituts de recherche scientifique, quartiers d'habitation, organisations sociales, compagnies de l'armée populaire de libération et autres unités de base. Dans les organisations de base du Parti, des comités de base, des cellules générales ou des cellules du Parti sont établis en fonction des besoins et du nombre des membres du Parti, avec l'approbation de l'organisation du Parti de l'échelon supérieur. Le comité de base du Parti est élu par l'assemblée générale des membres du Parti ou la réunion des délégués. Le comité de cellule générale et celui de cellule sont élus par l'assemblée générale des membres du Parti. La liste des candidats n'est arrêtée qu'à l'issue d'une large consultation organisée parmi les membres du Parti et les masses populaires.

Article 30Le comité de base du Parti est élu pour une durée de trois à cinq ans, le comité de cellule générale ou de cellule du Parti pour deux ou trois ans.

Article 31Les organisations de base du Parti jouent le rôle de bastions du Parti dans les unités de base de la société, et ils sont les fondements sur lesquels reposent toute l’action et toute la force combative du Parti. Leurs taches fondamentales sont les suivantes :

1)Propager et appliquer la ligne, les principes et les mesures politiques du Parti, ainsi que les résolutions du Comité central, des organisations supérieures du Parti et de leur propre organisation, faire jouer pleinement leur rôle d’avant-garde et d’exemple aux membres du Parti, unir et organiser les cadres et les masses au sein comme en dehors du Parti, afin qu’ils consacrent toute leur énergie à l’accomplissement des taches assignées à leur propre unité.

2)Veiller à ce que les membres du Parti se penchent sérieusement sur le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong, la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de la "Triple Représentation" et le concept de développement scientifique, de même que sur la ligne, les principes, les mesures politiques et les résolutions du Parti, comme les notions de base qui le concernent. Il leur faudra impérativement acquérir des connaissances scientifiques, culturelles, juridiques et professionnelles nécessaires à l'exercice de leurs fonctions.

3)Eduquer les membres du Parti, les organiser, les contrôler, les aider, améliorer leur formation générale, renforcer leur esprit de Parti, les faire participer régulièrement aux activités de leur organisation, veiller à ce qu'ils pratiquent la critique et l'autocritique, défendent et observent la discipline du Parti, et remplissent leurs devoirs, protéger leurs droits contre toute atteinte. Renforcer et améliorer la gestion des membres du Parti appartenant à la catégorie des migrants.

4)Rester étroitement liés aux masses, se tenir constamment au courant de leurs critiques et de leurs observations à l'égard des membres et du travail du Parti, défendre les droits et intérêts légitimes de la population, remplir parmi elle leur mission idéologique et apolitique.

5)Mettre pleinement en valeur l'ardeur et la créativité des membres du Parti et des masses, découvrir, former et recommander les éléments d'élite qui s'y révèlent, les encourager et les soutenir de sorte qu'ils mettent leur intelligence au service de la réforme, de l'ouverture et de la modernisation socialiste.

6)Eduquer et former les militants qui demandent l'adhésion au Parti, participer aux travaux de routine concernant le recrutement de nouveaux membres, attacher une grande importance au recrutement de membres du Parti parmi ceux à la pointe de la production et de travail et parmi les jeunes.

7)Veiller aux cadres Parties et non-Parties pour qu’ils observent strictement la loi et la discipline administrative, pour qu’ils observent strictement les règlements financiers et économiques et le système personnel de l'Etat et pour qu'aucun d'entre eux ne s’approprient les intérêts de l'Etat, le collectif ou les masses.

8)Encourager les membres du Parti et les masses à résister consciencieusement aux pratiques malsaines et lutter résoluement contre toutes les activités illégales et criminelles.

Article32Les Comités de base du Parti dans les quartiers, les urbains et les cantons, ainsi que les organisations du Parti dans les villages et les communauté, dirigent des activités de la localité. Ils soutiennent et assurent les administrations, les organisations économiques et les organisations autonomes de masse dans l’exercice de leurs fonctions et pouvoirs.

Les organisations de base du Parti dans les entreprises d’Etat et les entreprises collectives jouent le rôle de noyau politique et travaillent pour la production et l’exploitation de l’entreprise. Elles assurent et surveillent la mise en application des politiques générales de l’Etat et du Parti dans leur entreprises, supportent l’assemblée des actionnaires, le conseil d'administration, le conseil de surveillance et le manager(ou le directeur d’usine) dans l’exercice légal de leurs fonctions et pouvoirs, comptent de tout coeur sur les employés et les ouvriers et soutiennent l'assemblée des représentants des ouvriers et employés dans ses activités. Elles participent à la prise de décisions finales sur les grandes questions de l'entreprise. Elles travaillent à améliorer son organisation et assureent le leadership sur le travail idéologique et politique, les efforts pour le progrès culturel et éthique, et les syndicats et dirigent la Ligue de la Jeunesse communiste et d'autres organisations de masse.

Dans les organisations économiques non publiques, les organisations de base du Parti doivent, en suivant les principes et les politiques du Parti, fournissent des orientations et supervisent l'entreprise dans le respect des lois et règlements de l'Etat, exercent un leadership sur le syndicat, l'organisation de la Ligue de la Jeunesse communiste et d'autres organisations de masse, des rassemblements des travailleurs et le personnel de bureau autour d’elles, protègent les droits et les intérêts légitimes de toutes les parties et stimulent le développement sain de l'entreprise.

Les organisations de base du Parti jouent le rôle comme le noyau politique dans les institutions où les responsables administratifs assument l'entière responsabilité. Les organisations de base du Part dans les institutions qui pratiquent le système de responsabilité du responsable administratif sous la direction du comité du Parti, doivent discuter les problèmes importants avant de prendre les décisions qui s’y rapportent, en assurant en même temps au responsable administratif le libre exercice de ses fonctions et pouvoirs.

Dans les organismes du Parti et les administrations d’Etat à tous les échelons, les organisations de base du Parti aident les responsables administratifs à accomplir leur tache de façon plus éfficace et contrôlent le comportement de tous les membres du Parti, y compris celui des responsables administratifs. Elles n’ont toutefois aucune compétence en ce qui concerne l’activité professionnelle de leur institution.

Chapitre 6 :Les cadres du Parti

Article 33Les cadres du Parti sont l’élément moteur pour la réalisation de l’oeuvre du Parti et ils sont au service du peuple. Le Parti choisit ses cadres en tenant compte à la fois de leurs qualités morales et de leur compétence professionnelle. Opposé à tout favoritisme, il nomme les cadres selon leur mérite en veillant à sélectionner des éléments révolutionnaires, jeunes, cultivés et spécialisés.

Le Parti considère comme une tache importante l’éducation, la formation, la sélection et le contrôle des cadres et, en particulier, la formation et le choix de jeunes cadres d’élite. Il cherche à promouvoir la réforme du système qui les concerne.

Le Parti est soucieux de former et de sélectionner des cadres féminins et des cadres issus des minorités ethniques.

Article 34Les cadres du partie, n’import quel échelon ils se trouvent, droivent s’acquitter son devoir dans le article 3 des présents Status explairement, et avoir les conditions suivantes :

1)Avoir la qualité de marxisme, la pensée de Mao Zedong et la théorie de Deng Xiaoping, appliquer la pensée importante de Triple Représentativité, mettre à exécution le concept de développement scientifique. Analyser des problèmes réels en utilisant la position, les opinions et les méthode du marxisme. Insister à attacher de l’importance à l’éducation, au politique, à l’esprit de justise, pouvoir résisiter n’import quelle épreuve.

2)Posséder le noble idéal communiste et la confiance absolue du socialisme spécial chinois. Appliquer définitivement le principe fondamental et les mesures politiques du Parti. Etre destiné à se consacrer à la réforme d’ouverture à l’extérieur, à travailler assidûment pour l’édification du socialisme, à se fixer une vision équilibrée sur les réalisations accomplies et à se renforcer de supporter l’épreuve de la pratique et de l’histoire, ainsi que le contrôle de la population.

3)Persister à libérer l’esprit, ne faire confiance qu’aux faits, être au même pas que l’évolution du monde, être innovant, travailler en recherchant des résultats concrets, combiner les principes du Parti avec les réalité de localité afin d’y accomplir le travail avec succès. S’opposer le formalisme.

4)Ayant une forte responsabilité de révolution , de politique et la capacité et les connaissances pour bien organiser les activités

5)bien utiliser les pouvoirs données par le peuple, insister les lois et être honnête et travareux pour bien servir le peuple , obéir les indications de bien coopérer avec le grand peuple, et être sérieux pour les surveillances et les critiques données par le peuple, améliorer la moralité pour être se respecter, se réfléchir et s’opposer la bureaucratie, l’abus des pouvoirs pour les intérêts individuells.

6)Maintenir et défendre le centralisme démocratique du Parti, s’imprégner de l’esprit démocratique, ne pas perdre de vue l’intérêt général, savoir unir les camarades, y compris ceux qui ont des opinions différentes, et accepter de collaborer avec eux.

Article 35Les cadres membres du Parti doivent apprendre à collaborer avec les cadres non communistes, à leur témoigner du respect et à s’en inspirer avec modestie en tenant compte de leurs qualités.

Les organisations du Parti aux différents échelons doivent savoir découvrir les cadres non communistes qui possèdent des capacités et des connaissances réelles pour les proposer à des postes de direction et leur garantir les pouvoirs attachés à leurs fonctions afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle.

Article 36Les cadres du Parti, qu’ils soient élus par la démocratie ou soient nommés par les organismes du Parti, leur posts ne sont pas le système à vie, mais peuvent changer ou annuler.

les cadres du Parti, qu’ils ne peuvent plus travailler à cause de l’âge ou l’état de santé, doivent prendre leur retraite d'après les règles.

Chapitre 7 La discipline du Parti

Article 37La discipline du Parti fait partie de la ligne de conduite que doivent suivre tous ses membres et ses organisations à tous les échelons. Elle est le garant de son unité et de l’accomplissement de sa mission. Les organisations du Parti devront l’appliquer avec rigueur et la préserver avec soin. Quant à ses membres, ils devront s’y soumettre de leur propre volonté.

Article 38Selon la nature des erreurs commises et la gravité des cas et en partant du principe consistant à tirer la le?on des erreurs passées et à guérir la maladie pour sauver l’homme, les organisations du Parti doivent tant?t éduquer par la critique, tant?t sanctionner ceux de ses membres qui ont enfreint les règles de la discipline.

Des membres du parti qui sérieusement violé la loi pénale doit être expulsé.

Au sein du Parti, il est strictement interdit, de l'utilisation de moyens en violation de la Constitution du Parti et les lois nationales pour traiter les membres, des représailles et de la fausse accusation contre les membres. Les organisations ou individus qui violent ces dispositions doivent être soumis à des sanctions de la discipline de parti et des lois de l'État .

Il y a cinq actions disciplinaires du Parti : avertissement, sérieux avertissement, retraitement de fonction du Parti, probation, exclusion du parti

L'inspection du Parti est plus de deux ans. Les membres du parti doivent avoir aucun droit de vote ou d'être élu au cours de la période de l'inspection du Parti. Si le membre du Parti a corrigé l'erreur lors de l'observation, il ou elle doit rétablir les droits que parti membre, s'il insiste sur les erreurs, il rejette son appartenance au parti.

Expulsion du parti est la plus haute peine dans le parti. Les organisations du Parti à tous les niveaux pour décider ou d'approuver l'expulsion des membres du parti, devraient faire une étude approfondie sur les matériaux et vues pertinentes, avec une attitude très prudente.

Article 40La décision portant sanction disciplinaire à l’égard d’un membre du Parti doit être prise par l’assemblée générale de la cellule du Parti après délibération et soumise à l’approbation du comité de base du Parti. S’il s’agit d’un cas relativement important ou complexe, ou de l’exclusion d’un membre du Parti, la décision doit être soumise, selon les cas, à l’examen et à l’approbation de la commission de contr?le de la discipline du Parti à l’échelon du district ou au-dessus. Dans des cas exceptionnels, le comité du Parti ou la commission de contr?le de la discipline du Parti à l’échelon du district ou au-dessus ont le droit de décider directement d’appliquer des sanctions disciplinaires à l’encontre d’un membre du Parti.

Pour destituer, mettre en observation ou exclure un membre ou un suppléant du Comité central ou d’un comité local du Parti, une majorité des deux tiers de la réunion plénière du comité du Parti auquel il appartient est nécessaire. Dans des cas exceptionnels, ces sanctions pourront être prises par le comité permanent du Bureau politique du Comité central ou par celui d’un comité local du Parti, avant d’être soumises à l’approbation de ladite réunion plénière. L’application de ces sanctions à un membre ou un suppléant d’un comité local du Parti doit être soumise à l’approbation du comité du Parti à l’échelon supérieur.

Pour les membres du comité central et des suppléantes qui ont violé la loi sérieusement, c’est le Bureau politique central du Comité qui possède le loi de les exclure. Pour les les membres du comité local et des suppléantes qui ont violé la loi sérieusement, la décision de les exclure doit être donnée par le comité permanent du comité du Parti à l’échelon correspondant.

Article 41Quand l’organisation du parti décide de prendre une sanction contre un membre, elle doit faire des efforts de faire toute la lumière sur les faits. Elle doit apporter Les sanctions et les dossiers sur lesquelles se fonde l’accusation à cette membre, écouter son explication et respecter son droit de défendre. Si ce membre sens injuste de cette décision, il peut introduire un pourvoi. L’organisation relative doit arranger ou transmettre son pourvoi rapidement sans délai. D’ailleurs, il faut critiquer et raisonner les membres qui s’insistent son opinion erronée ou qui demandent exigences injustifiées.

Article 42L'organisation du Parti doit être tenue responsable de la négligence dans le maintien de la discipline du parti.

Pour l'organisation du Parti qui commet une infraction grave à la discipline du Parti et qui lui-même ne peut pas être corrigée, après l’avoir vérifié, le comité supérieur du Parti devrait prendre des décisions sur la réorganisation ou la dissolution de l'organisation en fonction de la gravité de l’affaire, et ces décisions doivent être examinées et approuvées au comité plus supérieur du Parti et ensuite seront être officiellement annoncé et mis en œuvre.

Chapitre 8 :De l'organe de contrôle de la discipline du Parti

Article 43La Commission centrale de Contrôle de la Discipline du Parti communiste chinois s’en tient à ladirection du Comité central du Parti communiste chinois.Les Comités locaux de la Discipline du Parti aux divers échelons et le Comités de base de laDiscipline du Parti s’en tiennent à la direction du Comité du Parti à l’échelon correspondant et duComité de la Discipline du Parti de l’échelon supérieur

L’assemblée générale de contrôle commission central de la discipline du Parti élit son comité permanent, ainsi que son secrétaire et les secrétaires adjoints, les résultats de ces élections doivent être approuvés par le comité central du Parti.L’assemblée générale de contrôle comité de la discipline du Parti aux différents échelons élit leur comité permanent, ainsi que leur secrétaire et leurs secrétaires adjoints; les résultats de ces élections doivent être adoptés par le comité du Parti de l’échelon correspondant et approuvés par celui de l’échelon supérieur. Selon les cas, les organisations du Parti aux échelons supérieurs immédiats décideront si les comités de base du Parti doivent instituer une contrôle commission ou simplement désigner un responsable de la discipline. Les comités de cellule générale et de cellule du Parti ont seulement le droit de désigner des responsables de la discipline.

La Commission centrale de contr?le de la discipline du Parti peut mander, s’il en est besoin, un groupe de contr?le ou un responsable de la discipline dans les organismes du Parti et de l’Etat

à l’échelon central. Le chef du groupe de contr?le ou le responsable de la discipline peut assister sans droit de vote aux réunions convoquées par l’organe dirigeant du Parti de ces organismes, qui doit les aider dans l’accomplissement de leur mission.

Article 44Les commissions de contr?le de la discipline du Parti aux différents échelons ont pour taches principales de faire observer les Statuts et les autres règlements du Parti, de contr?ler l’application de la ligne directrice, des principes, des mesures politiques et des résolutions du Parti, ainsi que d’aider les comités du Parti à améliorer leur style de travail comme à organiser et coordonner la lutte anticorruption.

Les commissions de contrôle de la discipline aux différents échelons doivent sensibiliser régulièrement les membres du Parti au respect de la discipline et prendre les décisions ayant trait au maintien de la discipline du Parti, contrôler les pouvoirs exercés par les cadres dirigeants membres du Parti, examiner et traiter les cas particulièrement importants ou complexes relatifs aux organisations et membres du Parti coupables d’infractions aux Statuts et aux autres règlements du Parti. Elles décident d’infliger des sanctions aux membres du Parti impliqués dans ces affaires ou bien de les annuler. Elles reçoivent les plaintes et les requêtes des membres du Parti et garantissent leurs droits et intérêts légitimes.

Les commissions de contrôle de la discipline aux différents échelons doivent présenter aux comités du Parti des échelons correspondants des comptes rendus sur les problèmes rencontrés au cours du règlement de cas particulièrement importants ou complexes et elles doivent proposer les solutions à y apporter. Les commissions locales de contrôle de la discipline du Parti aux divers échelons, y compris celles de l’échelon de base, doivent en même temps en faire rapport aux commissions de contrôle de la discipline à l’échelon directement supérieur. Lorsqu’elles constatent qu’un membre du comité du Parti de l’échelon correspondant a enfreint la discipline du Parti, les commissions de contrôle de la discipline aux différents échelons vérifieront les faits et, si le cas exige une enquête, elles soumettront un compte rendu à l’approbation du comité du Parti de l’échelon correspondant ; s’il s’agit d’un membre du comité permanent, elles avertiront en outre la commission de contrôle de la discipline à l’échelon immédiatement supérieur pour approbation.

Article 45Toute commission de contr?le de la discipline a le droit de contr?ler les activités de celle qui lui est immédiatement inférieure et d’approuver ou de revoir ses décisions. Mais si les décisions prises par la commission de l’échelon inférieur ont déjà été approuvées par le comité du Parti du même échelon, leur révision devra être soumise à l’approbation du comité du Parti de l’échelon supérieur. Si les commissions locales de contr?le de la discipline du Parti aux différents échelons, y compris celles de l’échelon de base, sont en désaccord avec les décisions prises par les comités du Parti aux échelons correspondants, elles peuvent en demander la révision aux commissions de contr?le immédiatement supérieures si elles constatent que les comités du Parti aux échelons correspondants ou des membres de ces comités ont commis des infractions à la discipline du Parti et que lesdits comités refusent de s’amender ou ne prennent pas des mesures disciplinaires adéquates, elles ont le droit d’en appeler aux commissions de contr?le à l’échelon immédiatement supérieur.

Chapitre 9 :Les Groupes Dirigeants du Parti

Article 46Un groupe dirigeant du Parti peut être instauré dans tout organisme dirigeant d’un organe d’Etat, central ou local, d’une organisation populaire, d’une organisation économique ou culturelle, ou de toute autre organisation extérieure au Parti. Il doit jouer son rôle de noyau dirigeant. Son tâche principale est de mettre à exécution la ligne, les principes et les mesures politiques du Parti; de discuter et de prendre des décisions sur les issues importantes de son unité; de contrôler correctement le comportement des cadres; de rallier les cadres non communistes et les masses dans l’accomplissement des tâches confiées par le Parti et l’Etat; et de superviser les activités de l’organisation du Parti de son unité et des organisations du Parti implantées dans les unités qui relèvent de celle-ci.

Article 47Les membres du groupe dirigeant du Parti sont désignés par l’organisation du Parti qui a approuvé sa constitution. Ce groupe dirigeant comporte un secrétaire et, le cas échéant, des secrétaires adjoints.

Le groupe dirigeant du Parti doit se soumettre à la direction de l’organisation du Parti qui a approuvé sa constitution.

Article 48Les départements de l’Etat devant exercer une direction centralisée sur les unités relevant de leur autorité peuvent constituer des comités de Parti ; le Comité central définira les modalités de leur constitution, et fixera leurs attributions et leurs taches.

Chapitre 10 :Les rapports entre le Parti et la Ligue de la Jeunesse communiste

Article 49La Ligue de la Jeunesse communiste de Chine est une organisation de masse de jeunes d’avant-garde placée sous la direction du Parti communiste chinois, une école où les jeunes s’initient par la pratique au socialisme à la chinoise et au communisme. Elle est l’auxiliaire et le détachement de réserve du Parti. Son comité central est placé sous la direction du Comité central du Parti. Ses organisations locales aux divers échelons sont placées sous la direction des comités du Parti aux échelons correspondants et, en même temps, de celle des organisations de la Ligue aux échelons supérieurs.

Article 50Les comités du Parti à tous les échelons doivent renforcer leur direction sur les organisations de la Ligue de la Jeunesse communiste et veiller à la sélection et à la formation de ses cadres. Le Parti doit aider la Ligue de la Jeunesse communiste à devenir une organisation dynamique, créative et constamment à l’écoute des besoins des jeunes, un détachement de choc du Parti et un pont entre celui-ci et la grande masse des jeunes.

Les secrétaires des comités de la Ligue à l’échelon du district et au-dessous, ainsi que ceux des comités de la Ligue dans les entreprises et les institutions, peuvent, s’ils sont membres du Parti, assister sans droit de vote aux réunions des comités du Parti aux échelons correspondants et à celles de leurs comités permanents.

Chapitre 11 :L’emblème et le drapeau du Parti

Article 51 l’emblème du Parti communiste Chinois est une image de la faucille et le marteau.

Article 52 le drapeau du Parti communiste Chinois est un drapeau rouge avec l’emblème doré du Parti.

Article 53 L’emblème et le drapeau du Parti est le symbole et la marque du Parti communiste Chinois. Toutes les organisations et les membres du Parti doivent les respecter,et les fabriquer ou utiliser correctement d’après les règles.

 

党建活动三

听高宁老师讲党课——谈谈学习党章的方法

2016年6月4日下午,来自中法工程师学院、软件学院和化学环境与工程学院的全体学生党员与电子信息学院201纵向联合教工党支部的老师齐聚主M302教室,聆听思想政治理论学院高宁老师主讲的主题为“谈谈学习党章的方法”的党课。

高宁老师从入党誓词说起,提出了本节党课的第一个要求——熟悉党章的基本内容。高老师讲到,入党誓词是党章的极度凝练,明确了党章的框架和基本内容。

随后高老师提出了第二个要求——明确基本概念。高老师从“章程”与“纲领”的历史来源与指导意义讲起,谈到“系列讲话”是党的最新理论成果,是对党章党规的不断修订和发展。为大家明确了学党章党规和学“系列讲话”的关系,同时建议大家将《读本》与原文原著结合起来读,与时俱进,动态追踪。

最后,高老师明确了第三个要求——史论结合。他强调党章只讲“是什么”,不讲“为什么”,结合相关史实,才能更深入地学习理解党章党规。高老师还为大家推荐了《党章学习问答》《中国共产党历次党章汇编》《中国共产党历史》等书籍,此次党课,同学们都受益匪浅。让各位党员对党章党规有了更全面、更清晰、更深刻的理解。希望所有学生党员都能以此为契机,深刻理解“两学一做”的重要意义并在课下自觉学习党章以及习近平总书记重要系列讲话,努力提高自身的党性修养,切实加强自身的政治敏感性,做一个合格的中国共产党党员。

 

党建活动四

两学一做:海归学生问卷调查活动

自2016年2月,中共中央办公厅印发了《关于在全体党员中开展“学党章党规、学系列讲话,做合格党员”学习教育方案》,并发出要求各地区各部门认真贯彻执行的通知以来,北京航空航天大学的“两学一做”学习教育活动就如火如荼地开展起来。中法工程师学院大部分学生都有在国外交流学习的经历,更容易在国外价值观的冲击下,产生理想信念模糊动摇的问题。为了了解支部学生的思想动态,更好地开展“两学一做”学习教育活动,近日,中法工程师学院研究生2015级党支部开展了一次关于回国学生思想状况的问卷调查活动。

活动主要分成三个阶段,问卷设计、问卷填写和调查结果整理。在问卷设计阶段,参考了部分回国学生的经历,针对一些会影响学生思想变化的因素设计了问卷问题。问卷内容主要包括,学生基本信息、学生对于政治体制的理解和在外国人面前对其评价、学生对国外价值观的理解等。问卷填写是通过将问卷分发到每个有出国经历的中法工程师学院2015级研究生手中就行填写完成的。问卷调查结果还在进一步的整理中。

本次问卷调查活动将会为更好更有针对性地开展“两学一做”学习教育活动提供参考,同时,也会为之后开展思想政治工作提供帮助。

 

党建活动五

“铭记历史,开创未来”——记ECPkn1524党小组第一次外出实践

2016年12月11日,北航中法工程师学院低年级党支部1524党小组全体成员前往卢沟桥进行外出实践,缅怀革命先烈,弘扬革命精神。

“炮火起卢沟,八年抗战遒。石狮今又吼,古渡警千秋!”一声炮响击碎了一个时代和平的梦。卢沟桥上的石狮布满斑斑裂痕,记录着八十年前日本侵略者在祖国母亲身上扎下刺刀的残忍。岁月流转,它们威严依旧,向着觊觎祖国领土的势力怒吼着,默默守护着祖国的明天。

步入宛平,便觉时光流驶,街市太平,唯有城墙上的累累弹痕诉说着中华民族世世代代无法淡忘的耻辱和痛苦。

来到中国人民抗日战争纪念馆,我们一同重温了革命的峥嵘岁月,心中充满着对于革命先烈的敬意。正是这些革命先烈抛头颅、洒热血,坚强不屈地战斗到生命的最后一刻,才有了抗日战争的伟大胜利,才有了今天的和平与美好。他们,是撑起了整个中华民族的脊梁。

“前事不忘,后事之师,殷忧启圣,多难兴邦。和平发展,时代主题,民族复兴,世代梦想。”

历史将永被铭记,而未来将由我们共同开创。实现中华民族伟大复兴的中华梦,需要我们每一名中国人的努力。走出中国人民抗日战争纪念馆,我们的心中多了一份沉甸甸的使命感。愿将满腔的爱国之情化为学习工作中的动力,为振兴中华贡献自己的力量!

下一篇:党员规范